face à un problème

Comportement face à une douleur, une tension, une problématique

 

 

 

Comment nous pratiquons  habituellement ?

 

 

 

 

 

 

 

Habituellement face à un problème, une tension, si nous y mettons de la conscience, nous refusons, rouspétons, négligeons, minimisons, nous nous imaginons victime …

 

Le corps lui-même devant une problématique répétitive ou trop gênante peut envoyer le message dans le système inconscient où il s’inscrit sous forme de tension, blocage ou kyste physique ou énergétique au risque d’une accumulation dangereuse.

 

 

 

La médecine allopathique n’examine pas les causes profondes (perturbations émotionnelles, énergétiques), reste symptomatique et tente de faire disparaître le souci par de la chirurgie ou un bombardement de substance chimique.

 

 

 

Or ces tentatives d’effacement, d’éradication ne sont valables que dans l’urgence. Le plus souvent nos symptômes restent minimes et méritent une meilleure attention. L’expérience prouve à travers des dizaines d’approches différentes que des solutions douces et pérennes sont possibles. Nous notons que ces techniques « douces » évitent les traitements lourds et invasifs, jouent un rôle préventif en évitant des maladies plus graves ou en évitant l’oubli par le passage dans le système inconscient. Elles relèvent d’un nettoyage, d’une démarche d’amélioration globale du bien-être physique, énergétique et psychique et peuvent s’intégrer dans une démarche spirituelle.

 

 

 

Mieux encore, le traitement permet aux anciennes « mémoires » de revenir à la conscience et d’être vues, senties, prises en compte ce qui permet d’alléger le système inconscient ; ce processus libère des tensions, redonne à l’ensemble de l’énergie et de nouvelles possibilités.

 

 

 

 Une autre méthode est possible

 

 

 

REPÉRER

 

Toute tension corporelle, tout mal-être, toute sensation désagréable indique une problématique non réglée, une mémoire à nettoyer.

 

Tout rejet de l’autre, tout désagrément provoqué par un autre indique un endroit en nous non réglé (effet miroir).

 

La vie amène en répétition ce qui n’a pas été vu ou ce qui n’a pas été digéré.

 

Souvent de plus en plus « fort » pour que finalement nous en prenions conscience.

 

 

 

ACCEPTER

 

Accueillir : repérer et se familiariser.

 

Examiner, y placer sa conscience, son attention, son mental.

 

Sans juger, sans refuser. 

 

 

 

PRATIQUER SOI-MÊME

 

- Bosses frontales et/ou lemniscates entre cerveau droit et cerveau gauche, pour mettre de la raison dans un excès d’émotionnel, ou mettre un peu d’émotion dans un excès de réflexion.

 

- HO’oponopono
- Bonhommes allumettes
- Se centrer, connecter, axer
- EFT
- Etc.

 

 

SE FAIRE AIDER PAR UNE AUTRE PERSONNE

- Par la parole, le mental : une simple écoute bienveillante, non jugeante aide à relativiser.
- Par un soin adapté.


 

 S'AIDER DES FORCES INVISIBLES

 

Identifiées ou nommées selon les croyances de chacun

 

(Présence, ange, double, lumière, énergie, etc.)

 

 

Une manière amusante :

 

Sentir les « grandes mains » d’une aide plus grande que nous, pour soi, pour l’autre ;

 

Au contact ou à distance.

 

 

 

TRANSFORMER

 

 Le fait d’accepter peut souvent suffire à modifier.

 

Sinon transformer en changeant l’énergie par du sourire, en mettant de la lumière, de l’amour, depuis le cœur et non depuis la tête, en relâchant la tension, en soignant, Etc.

 

 

 

INTÉGRER

 

Lorsque le problème est ancien, lourd, lié à un « sabotage », il fait mine de disparaitre et peut revenir, identique, plus fort, ou sous une autre forme.

 

Il est intéressant, une fois le processus de soin enclenché, de mettre en place un système de « piqûre de rappel » avec :

 

 

 

- REMERCIER

 

- INSCRIRE LE RÉSULTAT

 

 

Pour inscrire le résultat :  L’écrire à la main sur une feuille datée et signée.

 

L’accompagner d’un ancrage : homéo, phyto, élixir floral, exercice, respiration, pensée, etc.

 

Pendant environ 3 semaines s’il s’agit de quelque chose d’important.

 

VÉRIFIER

 

 

 

Ensuite, vérifier ou faire vérifier (test) l’effacement du problème.

 

 

 

Pour conclure :

 

Ce plaidoyer pour une démarche préventive des maladies graves ou des accidents incite à l’autonomie, la responsabilité, l’écologie. Il ne s’agit pas d’une utopie ou d’un doux rêve mais d’une accumulation d’expérimentations et de témoignages qui valident le processus.

 

 

 

A chacun, avec son libre arbitre, de choisir son chemin.